Permanent Fatal Error

Symphonie désertique

( Autoproduit ) - 2007

» Chronique

le 11.08.2008 à 06:00 · par Marteen B.

Permanent Fatal Error livre fin 2007 un enregistrement datant du 1er janvier 1998, année qui s'ouvrait sous les meilleurs auspices à l'Ulan Bator studio, au lieu-dit joliment nommé La Guillotine. L'enregistrement est toujours en écoute intégrale sur le compte Last Fm du groupe, avant une sortie commerciale fin 2008.

Olivier Manchion, membre fondateur d'Ulan Bator, avait rassemblé là une toute nouvelle bande, qui se revendique "living soundtrack band" et adepte du "deafblues".

Symphonie désertique est un EP composé de 3 morceaux. Tuning pourrait, en à peine plus d'une minute, offrir une sorte de parabole de l'accordage, avec des sonorités très métalliques, mutées électroniques. A sand orchestra (the little red piano), morceau de bravoure d'un petit quart d'heure, est écrit sur un motif sonore unique, qui parti d'un silence de plusieurs secondes va s'amplifiant, tant pour le volume, croissant, que pour les ajouts qui viennent se greffer : grandes frappes de batterie en particulier. De la très grande économie d'écriture va naître toute l'intensité, apte à emplir un désert. Il est d'ailleurs explicitement précisé en guise de préambule : "play loud". Indéniablement, cet effet répétitif de sirène, genre de pimpon écrit pour voiture à la casse par Steve Reich, prend toute sa saveur quand le morceau fait danser les enceintes, le volume sonore s'enflant de cliquetis métalliques, de claquements, de rayures stridentes. Qu'on ne se trompe pas, aucune volonté ici de tester les limites de l'auditeur. L'intensité est un halo enveloppant, comme un grand coup de chaleur, dans le désert toujours, mais bienveillant. Main exit? conclut ces vingt minutes par des ondes lancinantes qui éteindront doucement l'album.

Permanent Fatal Error, déjà auteur de Law speed en 2004, annonce pour 2008 en configuration élargie (Seb Martel par exemple s'est ajouté à la troupe) un tout nouvel album. De quoi dresser les oreilles et garder l'affût, si l'on est un fennec.

Retour haut de page

Pochette Disque Symphonie désertique

» Tracklisting

  1. Tuning
  2. A sand orchestra (the little red piano)
  3. Main exit?

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.