Tall Firs

Too Old To Die Young

( Ecstatic peace ) - 2008

» Chronique

le 04.08.2008 à 06:00 · par Gaël P.

S'il y a bien un groupe chez Ecstatic Peace qui cultive le culte de Sonic Youth, c'est bien le trio de Tall Firs. Tout au long de ce nouvel album, l'influence est flagrante, voire quelque fois trop préoccupante. Que ce soit sur Hairdo ou Warriors, on jurerait entendre Thurston Moore au chant et les mélodies clairsemées et héroïques du groupe new-yorkais, les saturations en moins car Tall Firs nous livre une version soft, adoucie et plutôt bien "rangée" de Sonic Youth. La question que l'on se posera sans cesse au fil des écoutes est bien celle de la part d'investissement de Moore à l'élaboration de l'album, tant on a l'impression qu'il a squatté les commandes au groupe.

Et il y a de quoi se poser des questions car, par rapport au premier album éponyme, il y a du changement. Ce dernier nous livrait des compositions dans une orientation folk et on avait un peu plus le sentiment que le groupe avait une identité, ou du moins qu'il tentait de s'en façonner une. A une interview accordée à Vice Magazine, Dave Mies prônait l'héritage de Townes Van Zandt sur les deux disques. On rectifiera que celui-ci est tout de même largement plus probant sur le premier, bien que sur le second, on puisse retrouver une certaine mélancolie chère à notre cowboy solitaire. Malgré cela, on pourra néanmoins féliciter le groupe de gagner haut la main le premier prix du grand karaoké car, même s'il marche pleinement dans les pas de ses aînés de SY, on se doit de dire que le copiage est de qualité, notamment sur Hairdo ou So Messed Up. Un peu à l'image de votre ancien voisin de classe qui, à force de lorgner sur vos copies, finissait par avoir des résultats se rapprochant des vôtres. D'ailleurs, ce fameux voisin, ne faisant pas les choses à moitié, lorgnait également sur sa petite voisine : on la nommera ici Chan Marshall, tant Secrets & Lies aurait pu se retrouver sur You Are Free. La voix féminine entendue ici est celle de Holly Miranda des Jealous Girlfriends, groupe qui doit également beaucoup à SY. On trouvera fort heureusement des morceaux qui s'éloignent d'influences trop flagrantes, comme Lookout ou Loveless. Cela prouvant les possibilités du groupe à formuler une singularité à part entière.

Des possibilités que l'on aurait donc aimé voir pleinement utilisées et exprimées, tant l'ombre de SY semble un peu trop envahissante sur un album qui est malgré tout satisfaisant. On ne leur jettera donc pas la pierre et on espèrera qu'à l'avenir, ils puissent couper le cordon ombilical pour ne pas risquer de devenir prématurément le backing band de Thurston Moore.

Retour haut de page

Pochette Disque Too Old To Die Young

» Tracklisting

  1. So Messed Up
  2. Blue In The Dark
  3. Hairdo
  4. Good Intentions
  5. Warriors
  6. Lookout
  7. Loveless
  8. Hippies
  9. Secrets & Lies

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.