Silkworm

Italian Platinum

( Touch And Go ) - 2002

» Chronique

le 14.07.2008 à 06:00 · par Eric F.

Bien sûr, on aurait pu profiter du passage de Bottomless Pit en invités de Shellac à Paris pour se concentrer sur la descendance de Silkworm. Mais tout aussi recommandable que Bottomless Pit puisse être, cet événement aura une fois de plus relancé cette vague de nostalgie et de tristesse, comme à chaque fois que l'on pense à Silkworm : son statut de groupe culte, injustement sous-estimé (voire même ignoré), ainsi que sa fin tragique (le batteur Michael Dahlquist, fauché en voiture par une conductrice suicidaire).

Outre ce terrible drame humain, le monde de la musique aura perdu un batteur à la frappe surpuissante et enthousiaste, qui servait à merveille des chansons toutes tournées vers un rock des plus honnêtes et accrocheurs. Si n'importe quel disque de Silkworm pourrait être considéré comme leur meilleur par les fans, on ne cachera pas notre préférence pour Italian Platinum, qui reçoit le concours de la chanteuse Kelly Hogan (beaucoup plus convaincante sur Young qu'en mode solo), ainsi que celui de Matt "Biznono" Kadane de Bedhead / The New Year aux claviers, prouvant bel et bien que Touch & Go est une véritable grande famille. Sera-t-il alors utile de préciser que c'est l'incontournable Steve Albini qui officie à la production ? La question paraît vraiment futile à l'écoute d'(I Hope U) Don't Survive en ouverture, où l'on reconnaît ce son de batterie si caractéristique, dynamitant un peu plus cet incroyable riff de guitare. Si l'on n'évoquera pas la cruelle ironie du refrain, vu l'événement tragique précité ("And I love you means I hope you don't survive tonight..."), on ne manquera pas de souligner que le morceau annonce parfaitement la suite.

La bonne nouvelle est que bien des morceaux du disque parviennent à se hisser au même niveau d'excellence (LR 72 ou A Cockfight Of Feelings, par exemple). Car oui, c'est bien d'excellence qu'il s'agit ici. Armé d'une stupéfiante modestie et de mélodies imparables, Silkworm marche tout d'abord par l'addition de ses talents et on devine que le groupe n'a pas souvent dû souffrir de problèmes d'ego, tant leur joie de jouer ensemble est criante : rythmique simple et efficace, solos de guitares parfois étirés sans pour autant se faire trop démonstratifs, une pointe d'humour bien intégrée, Silkworm n'aura donc jamais révolutionné le monde du rock. Mais prouve également qu'il en aura tout compris.

Retour haut de page

Pochette Disque Italian platinum

» Tracklisting

  1. (I Hope U) Don't Survive
  2. The Third
  3. The Old You
  4. Is She A Sign
  5. The Brain
  6. Bourbon Beard
  7. LR72
  8. White Lightning
  9. Dirty Air
  10. Young
  11. Moving
  12. The Ram
  13. A Cockfight Of Feelings

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.