Mirah

Share This Place: Stories and Observations

( K Records ) - 2007

» Chronique

le 28.03.2008 à 06:00 · par Janf R.

On serait en cours de biologie. Ce serait le printemps. Premières douceurs. Premières fenêtres grandes ouvertes. Premiers vertiges de bien-être. On se laisserait aveugler par un rayon de soleil et engourdir par des histoires de drosophiles génétiquement modifiables. Regard perdu. Envolé. Posé sur la glycine.

Mirah Yom Tov Zeitlyn a toujours eu légèreté de voix et candeur désarmante. Mais elle s'est aussi toujours attachée à exprimer profondeur de sens, humanisme et engagement. A travers des chansons de grande soeur (Monument, Advisory Committee, 2001). Des protest-songs de jeune femme chatouillée par ses racines (Jerusalem, C'mon Miracle, 2003). Ou des hommages aux rêves de Grand Soir (l'album To All We Stretch The Open Arm, 2004).

On serait en cours de biologie. Et la prof se mettrait à chanter. Sur la pointe des pieds. D'une voix de fille de l'air, d'un air de vol au vent. Et elle serait belle dans sa robe jaune qu'aurait accrochée un papillon. Et elle aurait chanté des histoires d'insectes. Des histoires d'insectes comme des histoires d'hommes et de femmes.

Dans Share This Place et pour le compte d'un projet multimédia — commissionné par l'Institut d'Art Contemporain de Portland et le Festival International de l'Enfant de Seattle — Mirah se fait illustratrice d'une douzaine de saynètes. Une douzaine d'histoires d'insectes. Des histoires d'insectes comme des histoires d'hommes et de femmes. Des histoires d'individus et de communautés. Des histoires d'amour, de haine, de jalousie, de violence. Des histoires à hauteur de mauvaises herbes et de feuilles mortes. Ou de grand vols au vent. Une mise en musique plus proche d'un To All We Stretch The Open Arm que d'un C'mon Miracle. Et assurée avec la complicité de Spectratone International, ensemble acoustique formé de Lori Goldston (Black Cat orchestra, violoncelle), Kyle Hanson (accordéon) et Kane Mathis (oud) et qui vient donner au folk subtil et lumineux de Mirah des airs de valses et de tangos de poche. Une fanfare dont l'accordéon bonhomme accompagne toutes les démarches maladroites, tous les rampements débonnaires. Et dont les cordes pincées et frottées donne des pattes, des antennes et des ailes aux mots de Mirah.

On serait en cours de biologie. Et Mirah se mettrait à chanter. De cette voix qui n'aurait jamais grandi. Une voix de clins d'oeil, de sourires mais aussi de sagesse. Sa voix aurait rempli l'air. Coloré les murs. Ouvert les portes. Libéré les drosophiles. Empli de sens.

Retour haut de page

Pochette Disque Share This Place: Stories and Observations

» Tracklisting

  1. Community
  2. Gestation of the Sacred Beetle
  3. Following the Sun
  4. My Prize
  5. Supper
  6. Song of Psyche
  7. Luminescence
  8. Emergence of the Primary Larva
  9. My Lord Who Hums
  10. Ecdysis
  11. Love Song of the Fly
  12. Credo Cigalia

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.