Jaymay

Autumn Fallin'

( Delabel ) - 2008

» Chronique

le 17.03.2008 à 06:00 · par Eric F.

Découverte par le biais d'un premier EP aussi attirant que prometteur, sorti il y a à peine un an, Jaymay nous revient avec dix chansons (dont deux morceaux dudit EP, Sea Green, See Blue et Gray Or Blue, les deux meilleurs) touchantes. Même si Gray Or Blue a quelque peu perdu la saveur que l'on avait pu goûter à sa découverte, il ne s'impose pas moins comme un morceau d'ouverture idéal. En exposant les attentes et interrogations liées à l'état amoureux, la jeune new-yorkaise semble nous avoir pris par la main pour ne le raconter rien qu'à nous. Si l'on se trouvait avec elle dans sa ville, on serait sûrement plus au Central Perk qu'au Sidewalk Cafe. En fait, non. On serait finalement dans Central Park, marchant presque collés l'un à l'autre, à regarder les écureuils folâtrer. Toute la population new-yorkaise serait représentée : le père qui échange quelques balles avec son fils, les coursiers overbookés venus se reposer, la famille nombreuse qui fait un pique-nique, les hipsters... Toute la population new-yorkaise parce qu'au fond, comme nous le glisserait si bien Jaymay, on finit tous avec les mêmes préoccupations au final.

On finirait par penser de plus en plus souvent à lui prendre la main, mais ça ne nous empêcherait pas de suivre le fil de la conversation. Tellement perdu dans le flot de ces belles paroles, on remarquerait à peine le groupe qui nous suit derrière (Autumn Fallin' aurait pu être enregistré en guitare-voix, mais son discret accompagnement est un plus non négligeable). On en profiterait au passage pour admirer les magnifiques couleurs, de la végétation au ciel, un peu passées mais encore en parfaite adéquation avec le moment (Autumn Fallin' n'a pas du être choisi au hasard comme titre d'album). On repenserait alors à Jon Spencer qui clamait "I'd like to have an ice-cream with you, I'd like to go on top of The Empire State Building with you, anything, just as long we're together", et l'on obtiendrait gain de cause. Avec cette vue imprenable sur la ville et ses habitants, ici transformés en fourmis, avant de zoomer sur Jaymay dans un gros plan presque déplacé, tant toutes ses chansons, aussi intimes que pudiques, nous permettront de comprendre les petits tracas de l'âme humaine autant que n'importe quel manuel de sociologie. Et la comme dans un rêve, Jaymay nous sussurerait You're The Only One I Love, et l'on y croirait. Forcément.

Un jour j'irai à New York avec elle...

Retour haut de page

Pochette Disque Autumn Fallin'

» Tracklisting

  1. Gray Or Blue
  2. Sycamore Down
  3. Blue Skies
  4. Sea Green, See Blue
  5. Autumn Fallin'
  6. You'd Rather Run
  7. Hard To Say
  8. Big Ben
  9. Ill Willed Person
  10. You Are The Only One I Love

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.