The Royal We

The Royal We

( Geographic / Pias ) - 2007

» Chronique

le 09.01.2008 à 06:00 · par Eric F.

Un groupe dont le nom fait (vraisemblablement) référence à une des répliques cultes du Big Lebowsky ne pouvait que mériter notre attention. Et quand le même groupe réussit à ôter toute la guimauve qui dégoulinait de cette scie musicale qu'est le Wicked Game de Chris Isaak (clôturant ce disque de la plus belle des manières), on ne pouvait que signer des deux mains.

On remerciera donc une nouvelle fois Stephen Pastel d'avoir su accueillir sur son estimable label Geographic sa digne descendance, tant la pop des Pastels semble avoir marqué The Royal We à vie. Vous en vous en doutez presque déjà, The Royal We est un quintet qui nous vient droit de Glasgow, à l'exception de la chanteuse Jihae Simmons, débarquée de Los Angeles et qui est depuis rentrée chez elle. Le groupe aura en effet donné son ultime concert... le jour de la sortie de son premier disque !

Pour tout vous avouer, il ne nous reste donc plus que des larmes face à l'annonce de ce split couplée à la découverte de ces champions de la pop, tant les huit chansons ici présentes font souffler un vent incroyablement revigorant sur le monde indie. Et si on remerciera donc Stephen Pastel d'avoir signé le groupe, il faudra également penser à louer The Raincoats pour leur légendaire album éponyme, dont l'influence est ici plus qu'évidente. Même approximation vocale touchante, même énergie jamais démentie, même violon strident donnant un salutaire coup de fouet aux compositions, les ressemblances sont légion.

Ceci dit, The Royal We donne un peu l'impression de prendre le rôle d'encyclopédie de la pop écossaise, tant certaines rythmiques évoquent les cousins de Sons & Daughters, l'énergie déployée faisant penser à Franz Ferdinand tandis que le côté naïf et adolescent renvoie immanquablement à Belle and Sebastian. Aussi étrange que cela puisse paraître, ces influences plutôt évidentes ne gênent pas l'écoute de ces huit titres une seule seconde, tant The Royal We finit par nous faire focaliser sur ses imparables mélodies, sortant à peu près autant de tubes que l'album compte de chansons.

"What a wicked thing to say, to make me feel this way / What a wicked thing to do, to make me dream of you", prononce avec ardeur Jihae Simmons, sur l'impeccable reprise de Chris Isaak. Ce groupe avait décidément un sacré sens de l'ironie, tant ces mots sont ceux qu'on aurait crevé d'envie de lui susurrer...

Retour haut de page

Pochette Disque The Royal We

» Tracklisting

  1. Back And Forth Forever
  2. All The Rage
  3. That Ain't My Sweet Love
  4. Three Is A Crowd
  5. I Hate Rock N Roll
  6. Willy
  7. French Legality
  8. Wicked Game

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.