MV & EE with The Golden Road

Gettin' Gone

( Ecstatic peace ) - 2007

» Chronique

le 30.11.2007 à 06:00 · par Eric F.

MV & EE (ici avec The Golden Road, groupe à l'identité fluctuante au fil des disques), couple à la scène comme à la ville (enfin plutôt la campagne), est la toute dernière raison qui fait qu'on puisse trouver Thurston Moore cool. Car on ne remerciera jamais assez le grand blond de Sonic Youth de sortir les disques de MV & EE via son label Ecstatic Peace (déjà à créditer des excellents derniers albums des Magik Markers et Awesome Color, entre autres).

A des années-lumières des explorateurs bruitistes de la maison-mère, MV & EE viennent d'exploser comme le Creedence Clearwater Revival du troisième millénaire. A savoir le genre de groupe que beaucoup qualifieront volontiers de "bouseux", mais auquel les amateurs de guitare électrique ne sauront résister.

Véritable révélation dès la première écoute, ce Gettin' Gone a une sacrée classe et rend donc un vibrant hommage à la six-cordes. On en appelera une fois de plus à Neil Young pour décrire ce disque (outre les guitares, Matt Valentine présente de troublantes similitudes vocales), tant les envolées semblent vouloir se fondre en un ensemble unique à l'avancée implacable. Le groupe n'en faisant d'ailleurs pas moins preuve d'une magnifique retenue en plaçant ses attaques aux moments opportuns.

Pas étonnant dans ces conditions de retrouver un certain J Mascis comme membre à mi-temps de The Golden Road, officiant cette fois-ci à la batterie, avec un aplomb réjouissant. Celui-ci aura sans doute éprouvé de la jalousie pendant les sessions d'enregistrement, tant Matt Valentine se fait imposant. Au rayon invités, John Molloney de Sunburned Hand Of The Man est également loin d'être ridicule sur l'abrasif Hammer.

Comme pour mieux nous ménager, MV & EE intègrent quelques chansons folk apaisées entre leurs monumentales saillies électriques où la voix d'Erika Elder s'impose. Si le groupe ressemble énormément au Jackie-O Motherfucker de Flags Of The Sacred Harp ou de Valley Of Fire dans ces moments-là, on pourra également penser à Bardo Pond, Magnolia Electric Co, Calexico ou encore Built To Spill entremêlés dans une gigantesque partouze psychédélique.

Mais ramener MV & EE à d'autres groupes ne devra pas faire oublier que ceux-ci n'auront aucun rival sérieux cette année, tant il plane majestueusement au-dessus de la concurrence. Et si c'était tout simplement Gettin' Gone, le nouveau bon disque de Neil Young ?

Retour haut de page

Pochette Disque Gettin' Gone

» Tracklisting

  1. Susquehanna (Sole Art Trample)
  2. The Burden
  3. Hammer
  4. I Got Caves In There
  5. Mama My
  6. Day & Night
  7. Easy Livin'
  8. Coaled Out
  9. Speed Queen
  10. Motorin'
  11. Country Fried
  12. Home Comfort

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.