Scott Walker

And Who Shall Go to the Ball? And What Shall Go to the Ball?

( 4AD ) - 2007

» Chronique

le 21.11.2007 à 06:00 · par Dominique K.

C'est peut-être l'une des surprises de cette année, d'avoir à entendre un nouvel opus de Scott Walker, un an après le phénoménal The Drift. Cet album, que peu d'entre nous ont su appréhender, ce monstre qui préfigure certainement un après musical, inaugurait-il une nouvelle voie créatrice pour Scott Walker ? Dix ans séparaient chacune de ses oeuvres et mentalement, on s'était donné rendez-vous à dans dix ans pour un nouveau chef-d'oeuvre. Aussi, lorsque cet étrange EP sort, on s'interroge.

And Who Shall Go To The Ball ? And What Shall Go To The Ball ? est un instrumental de la première à la dernière note. Et la lecture des notes nous apprend qu'il s'agit de la musique d'un ballet pour le CandoCo, une compagnie de danse, commandée par le South Bank Centre de Londres. Autour de ce "work in progress" de vingt-cinq minutes, Scott Walker aurait, selon ses propres termes, imaginé comment nous façonnons notre environnement proche au moyen de notre propre corps. Ces quatre mouvements font la part belle aux rythmes brisés, aux brusques sauts d'humeur, aux attentes et aux non-dits. Le premier mouvement commence ainsi par une légère pulsation électronique, plus proche du silence que l'explosion, interrompu par de courts craquements, une mise en scène suffisante pour sentir monter doucement mais sûrement une véritable tension, comme si les corps cherchaient à communiquer entre eux, mais sans succès. Les cuivres et les vents prennent le contrôle du second mouvement, la tension accumulée éclate, c'est un chaos permanent dont le moteur est une colère, aveugle et forcément (naturellement ?) violente. Est-ce un écho à cet incroyable morceau qu'est Clara sur The Drift ? Quant au troisième mouvement, le silence gronde à nouveau ponctué par de courtes ruptures atonales. Il faudra attendre les dernières minutes du quatrième mouvement pour supposer que nos corps peuvent être en harmonie avec un environnement a priori hostile.

La musique de ce ballet se suffit à elle-même, la puissance de cette création nous laisse facilement imaginer ce qu'a pu être le spectacle. Les images viennent d'elles-même. Scott Walker n'y chante pas mais nous laisse entrevoir une autre facette de son talent de musicien, celui d'un homme en prise avec son temps, mais avec une centaine de coudées d'avance.

Retour haut de page

Pochette Disque And Who Shall Go to the Ball? And What Shall Go to the Ball?

» Tracklisting

  1. And Who Shall Go To The Ball ? : 1st Movement
  2. And Who Shall Go To The Ball ? : 2nd Movement
  3. And Who Shall Go To The Ball ? : 3rd Movement
  4. And Who Shall Go To The Ball ? : 4th Movement

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.