Fields

Everything Last Winter

( Pias ) - 2007

» Chronique

le 27.08.2007 à 06:00 · par Dominique K.

Il n'est pas aisé de bousculer la hiérarchie des références et des genres, surtout pour un jeune groupe qui débarque toutes guitares devant, avec une énorme envie de bouffer le monde. Et lorsque le NME vous estampille d'un "2007 will surely be theirs", les crocs de devant doivent commencer à rayer le parquet. Sauf que des "2007 will surely be theirs", le NME en plombe plus d'un alors que l'année n'est pas encore finie.

fields. n'échappera donc pas à l'intérêt poli que peut susciter l'emploi des superlatifs. Premier album de ce groupe anglo-islandais basé à Londres, la première écoute succincte suscite une moue réprobatrice, tant il est évident que ce quatuor a très bien appris son My Bloody Valentine de poche : le mélange des voix masculine et féminine, la saturation électrique, les nappes synthétiques caressant des mélodies très dreamy pop. Tous les ingrédients sont réunis pour nous faire plonger et succomber au charme pseudo-vénéneux de ce Everything Last Winter. L'oreille nonchalante et l'esprit fatigué fléchissent à cette supplique silencieuse, captés par ce Song For The Fields qui pose les jalons d'une musique à tiroirs, comme on en a rarement entendu. L'album contient ainsi quelques murs porteurs auxquels on s'adosse non sans avoir le souffle quelque peu coupé par tant de morgue maîtrisée. fields. ne se contente pas d'égrener un son valentinien mais de plonger dans une tradition toute britannique de la folk et le premier nom qui vient à l'esprit est Fairport Convention et la sublime voix de Sandy Denny. Ces diables d'Anglais visent la marche supérieure et ce ne sont pas des morceaux comme Schoolbooks ou Feathers qui me contrediront... jusqu'à ce If You Fail We all Fail qui fait de l'oeil du côté de leurs contemporains, Interpol ou The Editors, avec sa guitare atmosphérique et bien sombre.

Il n'est pas aisé de bousculer la hiérarchie des valeurs, surtout en musique. fields. n'affiche pas cette volonté, mais celui d'honnêtes artisans qui souhaitent suivre la démarche de leurs aînés. A tout prendre, en ce début d'été, cette normalité a quelque chose de reposant, avant d'essuyer des nouvelles tempêtes soniques.

Retour haut de page

Pochette Disque Everything Last Winter

» Tracklisting

  1. Song For The Fields
  2. Charming The Flames
  3. You Don't Need This Song (to fix your broken heart)
  4. Feathers
  5. Schoolbooks
  6. The Death
  7. You Brought This On Yourself
  8. Skulls and Flesh and More
  9. If You Fail We All Fail
  10. Parasite

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.