Thee, Stranded Horse

Churning Strides

( Talitres / Differ-Ant ) - 2007

» Chronique

le 02.05.2007 à 06:00 · par Thibaut G.

Sur Misty Mist (Highways), deuxième plage de Churning Strides, Yann Tambour (aka Thee, Stranded Horse, et tête pensante de Encre) singe un peu trop Marc Bolan. Il s’agit certes d’une reprise de ce dernier, mais on retrouvera cette forte influence en d’autres endroits du disque (Churning Strides, Tainted Days). Une plage plus loin (Le Sel), c’est au tour de Dominique A d’être imité. A se limiter à cela, Thee, Stranded Horse ne marque pas de points, c’est le moins que l’on puisse dire. On se rendra toutefois ensuite vite compte qu’une telle accusation ne tient pas la route. De ce mimétisme fort prononcé, il fallait en effet déduire, non pas le plagiat masqué et malintentionné, mais plutôt la forte admiration qu’a Yann Tambour pour ces artistes, doublée d’une probable envie de coller une voix proche de la leur sur quelques titres du disque, et ce de manière totalement assumée (Bolan et Ané sont remerciés au sein du livret).

La qualité substantielle de Churning Strides ne résidant absolument pas dans les petits tracas susvisés, mettons-les au plus vite de côté. L’attention doit en effet surtout porter sur la qualité instrumentale et le potentiel mélodique des morceaux. Tambour utilise alternativement, voire simultanément, guitare classique et kora, instrument de musique mandingue à vingt-quatre cordes voisin de la harpe. Ce dernier instrument, dont l’emploi est déjà plutôt atypique, n’est de surcroît pas ici joué de la manière la plus académique qu’il soit, Yann Tambour en pinçant les cordes d’une façon autodidacte et intuitive, comme un Ben Chasny (Six Organs of Admittance) ou un Patrick Gubler (P.G. Six) auraient pu le faire, pour un résultat prenant et convaincant. L'envoûtement qui gagnera petit à petit l’auditeur est aussi fortement induit par le choix du Français de faire passer les émotions par la répétition et l’ancrage en tête de salves d’arpèges, donnant à Churning Strides une dimension hautement spirituelle, plutôt que par une trop grande variation dans les lignes mélodiques. Ces quelques singularités permettent très aisément de réanimer, puis de relever le cheval que l’on croyait (à tort) véritablement échoué en début de parcours.

Retour haut de page

Pochette Disque Churning Strides

» Tracklisting

  1. So Goes the Pulse
  2. Misty Mist (Highways)
  3. Le Sel
  4. Swaying Eel
  5. Churning Strides
  6. Tainted Days
  7. Sharpened Suede
  8. Fiend Over your Knees

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.