Efterklang

Présente...

» Article

le 17.09.2007 à 06:00 · par Thibaut G.

A l'approche de la sortie de Parades, nouvel opus très prometteur d'Efterklang à paraître le 15 octobre chez Leaf, Casper Clausen, l'une des cinq têtes pensantes du groupe, vient nous parler de ses quelques disques favoris du moment.

Joe Meek - I Hear a New World: An Outer Space Music Fantasy (RPM, 1991)

Le titre du disque en dit beaucoup. Ce "nouveau monde", je l'entends moi aussi. Il est difficile d'avoir une vue d'ensemble de ce monde et des créatures qui le peuplent, mais il est indéniable que certaines d'entre elles font des sourires que seul David Lynch est capable de capturer. Pour être honnête, il est très rare que je parvienne à écouter ce disque d'une traite. L'écoute de quelques titres suffit pour que la claustrophobie m'envahisse.

Moondog - Viking of Six Avenue (Astralwerks, 2006)

La magie de Moondog réside dans sa simplicité. J'ai énormément appris en écoutant sa musique. On devrait enseigner le personnage aux gamins à l'école. Viking of Six Avenue est la meilleure introduction possible au travail de Moondog, même si je serais bien incapable de choisir un disque.

Deerhoof – Milk Man (Kill Rock Stars, 2004)

A chaque fois que je peux faire découvrir de la musique à quelqu'un, Deerhoof est sur la liste. Ce sont justement des amis qui me les ont recommandés. Ils m'ont également dit que leurs concerts étaient excellents, mais je ne suis malheureusement toujours pas parvenu à les voir jouer live. Bref, Deerhoof, c'est pour moi plein de choses à la fois. Simple comme une mélodie accrocheuse, mais si différent de ce que l'on peut habituellement entendre... Ecoutez Deerhoof, vous en tomberez immédiatement amoureux.

Manitoba (Caribou) – Up in Flames (Leaf, 2003)

Un glorieux arc-en-ciel pour les matins, les mauvais jours de printemps et les soirs où l'on boit du whisky plus que de raison. Ce disque est sans conteste pour moi l'un des meilleurs pour remédier à la dépression et gonfler son optimisme. Cette musique est un véritable médicament.

The Famous Boyfriend - Making Love All Night Wrong (555 Recordings, 1997)

L'écoute de ce disque me donne l'impression d'ouvrir un vieux livre poussiéreux et abîmé. Un véritable univers à lui tout seul. Chaque chanson donne l'impression d'un sketch avec un état d'esprit particulier, rien de moins. Il s'agit d'une stupéfiante collection de très beaux enregistrements lo-fi de boucles vocales et de rythmes qui continuent titre après titre, d'une façon extrêmement captivante. La partie vocale de Taller than the Tallest Tree me hante depuis déjà pas mal de temps.

(Texte traduit avec l'aide d'Eric F.)

Retour haut de page

Nan Na Hvass

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.